L’UNSA est attachée aux revendications formulées sur la valeur du point, l’augmentation de la part employeur de la cotisation du régime complémentaire santé, et sur la nécessaire allocation des moyens financiers, incontournable préalable à la renégociation des classifications.

  • Sur la valeur du point : il faudra bien, à un moment ou à un autre prendre en compte une inflation qui ne faiblit pas, et, au-delà donner ou redonner de la perspective, pour ne pas dire de l’espoir aux agents.
  • Sur la complémentaire santé : les agents n’ont pas à supporter les effets qui pèsent sur les comptes du régime, comme les déremboursements de l’assurance maladie et les transferts induits vers les mutuelles, ou encore la non-revalorisation du PMSS pendant deux ans. Chacun doit prendre sa part, y compris les assureurs.
  • Sur les classifications : s’il y a un budget de prévu, à tout le moins identifié, pourquoi l’UCANSS ne l’annonce-t-il pas ? Cette annonce serait déjà un premier pas.

Comme cela a été dit, il faut changer de méthode pour avancer sur le chemin de la défense du pouvoir d’achat des salariés, de la reconnaissance de leur implication pour le bon fonctionnement du service public depuis plus de trois ans, et au final pour garantir l’attractivité de notre institution.

Défendez vos droits ! Adhérez à l’UNSA